FR
William Klein

William KLEIN, Anouk Aimee, Paris 1961 (Vogue)
Gelatin silver print, Edition of 30*, 150 x 125 cm
Signed, titled, dated and numbered on artwork label
©William Klein, Courtesy Gallery FIFTY ONE, Antwerp & Galerie de la Béraudière, Brussels

6 sept. 2017 - 27 oct. 2017

William Klein

ABC

Vous pouvez ajouter cet événement à votre calendrier personnel
Ajouter au calendrier 06/09/2017 06/09/2017 Europe/Brussels William Klein

William KLEIN, Anouk Aimee, Paris 1961 (Vogue)
Gelatin silver print, Edition of 30*, 150 x 125 cm
Signed, titled, dated and numbered on artwork label
©William Klein, Courtesy Gallery FIFTY ONE, Antwerp & Galerie de la Béraudière, Brussels

6 rue Jacques Jordaens, 1000 Bruxelles DD/MM/YYYY true

William KLEIN, Anouk Aimee, Paris 1961 (Vogue)
Gelatin silver print, Edition of 30*, 150 x 125 cm
Signed, titled, dated and numbered on artwork label
©William Klein, Courtesy Gallery FIFTY ONE, Antwerp & Galerie de la Béraudière, Brussels

Un an à peine après l’ouverture de son incroyable espace bruxellois, la Galerie de la Béraudière est heureuse d’annoncer une première exposition dédiée à la photographie et consacrée à une figure vivante de ce médium : le New-Yorkais William Klein.

Considéré comme l’un des photographes les plus importants de sa génération, William Klein a imposé son style à contre-courant des références de l’époque : révolutionnaire pour le choix de ses sujets, ses cadrages atypiques, ses flous volontaires,... l’artiste a considérablement fait évoluer le genre photographique. Il décrit son œuvre comme étant « un cours intensif de ce qu’il ne fallait pas faire dans la photographie » (a crash course in what was not to be done in photography).

Début des années 50, il commence un travail de documentation sur sa ville natale et prend des photos de la vie bouillonnante des rues de New-York.

De 55 à 65, Klein revisite la photo de mode et y apporte une influence décisive en photographiant les mannequins hors des studios aseptisés, sans le regard des directeurs artistiques des maisons de couture et en les confrontant aux paysages et à la vie urbaine. Des icônes telles que Audrey Hepburn, Sophia Loren, Serge Gainsbourg ou encore Anouk Aimée ont été immortalisées par l’artiste. Plusieurs générations de top-modèles sont également passées devant son objectif, des beautés anonyme des années 50 à Veruschka et bien d'autres... images gravées dans la mémoire collective.

Son audace a profondément bousculé le monde de la photographie et l’a consacré comme l’un des pionniers de la « street photography » et un révolutionnaire de la photo de mode. Il a ainsi inspiré des générations de photographes.

Klein a été exposé à travers le monde aussi bien au Moma de New-York, qu’au centre Pompidou à Paris ou à la Tate Modern de Londres.

Avec notre pays, et tout particulièrement Knokke où il possédait une maison, il a entretenu une relation toute particulière : son épouse, Jeanne Florin, avec qui il a vécu et travaillé pendant plus de 50 ans, était belge. Plusieurs expositions lui ont été consacrées en Belgique dont celle en 2016 au Botanique à Bruxelles.

Pour son exposition, la Galerie de la Béraudière, qui est spécialisé depuis de nombreuses années dans les maîtres des 19ème et 20ème siècles, s’associe à la galerie anversoise Gallery FIFTY ONE qui représente le travail de Klein et est connue pour son expertise du médium photographique.

La Galerie de la Béraudière à Bruxelles et Gallery FIFTY ONE d’Anvers vous invitent à (re)-découvrir de manière plus intimiste la diversité du monde de William Klein en réunissant essentiellement ses clichés de mode des années 60 mais également quelques œuvres iconiques de rues. Elles se confronteront à l’espace tout à fait atypique et surprenant de la galerie de la Béraudière, qui fut un atelier d’artiste.